Jouer au hockey pour une bonne cause.

Les « petits » Canadiens de Montréal

Les « petits » Canadiens de Montréal

📁 Articles 🕔03.décembre 2016

Pour le CH, ce n’est pas le manque d’effort mais plutôt la taille moyenne des avants qui les rattrapent. Price ou non, en général depuis plusieurs années, les petits Canadien quittent les blocs de départ avec beaucoup de rapidité. Pour les grosses équipes (physiquement), cela me fait penser à un train de marchandise. Très long et lent a démarrer mais lorsqu’ils ont atteints leur vitesse de croisière, l n’y a plus grand chose pour les arrêter.

Les petits avant du CH, mise à part leur vitesse, n’ont aucun impact sur la défensive adverse. Ce n’est surtout pas par leur taille et leur jeu physique qu’ils sortent vainqueurs des coins avec la rondelle ou qu’ils font paniquer l’adversaire.  A force de déployer des énergies fous pour contrer un Brent Burns, on sort de cette confrontation vidé et amoché. C’est la que le bas blesse.

Je me souviens encore de la confrontation avec les Bluejackets. Ils sont aussi sinon plus rapides que le CH mais beaucoup plus gros. Aucun joueur des glorieux pouvait même approcher Bobrovski.

Finalement, un mot sur notre seul « sniper » et « joueur de taille », Pacioretty. Je ne suis pas certain qu’il à écrasé sous la pression. J’ai trois hypothèses qui peuvent sembler farfelus et c’est pour ça que ce ne sont que des hypothèses.

1-Il est rendu très craintif des blessures et c’est pour cela qu’il se promène plus souvent qu’autrement en périphérie.

2-Il est démotivé et le deuxième effort ce n’est plus sa tasse de thé

3-Sa vie personnelle (influences, croyances, je n’en sais trop) a une très grande influence sur la glace

Des gens pointent Gallagher pour certains insuccès de Max mais pour moi c’est l’inverse. Brendan fait tout pour que son équipe et son capitaine connaisse du succès mais le 11 ne peut tout faire seul!

Partagez cet article avec vos amis

Articles similaire