Jouer au hockey pour une bonne cause.

Pas de vacances pour la LNH

Pas de vacances pour la LNH

📁 Articles 🕔19.juillet 2014

Les élans d’expression et de passion pour ce sport ne cesse de m’impressionner, surtout en saison estivale. Aime ou déteste, pour ou contre, on a des opinions sur tout en rapport avec le hockey. Un peu le golf, l’athlétisme, le foot (mise à part le mondial) on se prononce, mais le hockey? Le preuve qu’au Québec c’est LE sujet des amateurs de sport. Je débute par un sincère clin d’œil et de vœux de sérénité à ce sympathique personnage qu’est Gino Odjick. Coloré, certes!  Dévoué, humain, attachant et solidaire, d’avantage. Gino, dans de moments aussi difficiles, tu as plus de vrais fans que jamais tu aurais pu l’imaginer.

Départs de Gionta, Gorges, Parros et Murray: Dans le cas du capitaine, je suis d’avis que lorsque le CH l’avais signé, c’était en partie pour son leadership et un certain talent mais surtout pour attirer des joueurs tels que Scott Gomez. Gorges est arrivé des Sharks en 2007. Le « vrai » capitaine du CH depuis quelques saisons, ses services de mentor, leader et porte-parole ont été sans reproche. Son talent limité ainsi que sa taille ont eu raison de ce guerrier et à contrecœur, il fallait faire de la place à la relève. Josh, merci pour tout. Parros, un guerrier plus qu’honnête rendu au bout de sa carrière. Pour ce qui est de Douglas Murray, lui également fait place à la relève. Il avait peu mais ce qu’il avait, il a tout donné.

Sur RDS on peut lire « Patrice Brisebois quitte le bateau ». Sur le même site, quelques têtes brulés, par leur commentaires,  se moquent ou critique tout-a-fait gratuitement l’ancien 43 du CH.  Chacun à droit à son opinion.  Toutefois, on doit se souvenir que Patrice est le 6e marqueur de l’histoire du CH chez les défenseurs. Il fut de l’édition de la dernière Coupe Stanley à Montréal en ’93. Il est aussi celui qu’on a chassé de Montréal par nos huées car aux yeux des gens, il avait un comportement suffisant et arrogant. Que les temps changent, n’st-ce pas car aujourd’hui, plusieurs adorent l’arrogance de PK. Brisebois a été plus que courageux car, sachant ce qui l’attendait, il est revenu terminer sa carrière……….à Montréal! Bonne chance pour la suite des choses, Patrice.

Partagez cet article avec vos amis

Articles similaire